La célébration des fêtes musulmanes

Il existe trois fêtes majeures pour les musulmans ; une fête hebdomadaire (le vendredi de chaque semaine), la fête de la rupture du jeûne (Aïd el fitr) et enfin la fête du sacrifice (Aïd al-Adhâ).
Le jour de l’Aïd est une récompense de la part d’Allah concernant nos adorations.
Aïd el fitr par exemple, est une récompense divine d’avoir jeûné le mois de Ramadhan d’où l’interdiction de jeûner le jour de l’Aïd.
Le jour de l’Aïd est un jour de joie, donc il est primordial de faire preuve de largesse pour soi-même et pour la famille.
Ce jour là, le prophète (paix et bénédiction d’Allah soient sur lui) jouait avec ses enfants, sa famille, et ses compagnons.
L’islam nous incite à partager nos fêtes et offrir des cadeaux à nos voisins, même non-musulmans.
Durant le jour de l’Aïd, il est recommandé par l’Islam de partager des gâteaux ou encore des repas (des plats spéciaux préparés pour la fête de l’Aïd) avec les voisins, la famille et les amis.
 
Ramadhan Karim

Les bienséances de l’Aïd :

  • Al Ghusl (le bain rituel)
  • Porter des beaux vêtements
  • Manger avant de sortir
  • Le takbir le jour de l’Aïd
  • Aller à la mosquée à pied
  • Se féliciter mutuellement